Vous êtes ici : Accueil Présentation Actualités Conférence de presse du ministre Paul Furlan: bilan et perspective d'IMIO
Actions sur le document

Conférence de presse du ministre Paul Furlan: bilan et perspective d'IMIO

IMIO, 2 années d’existence faisons le point ! Conférence de presse du 17/01/2014.

IMIO en quelques mots.













La création de l'Intercommunale de Mutualisation Informatique et Organisationnelle "IMIO" résulte de la volonté du ministre des Pouvoirs Locaux de mettre en place une structure unique afin de promouvoir et coordonner la mutualisation de solutions organisationnelles et de produits et services informatiques pour les pouvoirs locaux de Wallonie de manière coordonnée avec les instances en charge de ces matières au niveau régional wallon.

Pour ce faire, l'intercommunale IMIO a pour mission de développer trois activités principales:

  • La mise à disposition de solutions métiers développées « In House » ou acquises via marché public avec pour objectif de constituer et gérer un patrimoine de logiciel appartenant aux pouvoirs locaux;
  • L’accompagnement organisationnel, la gestion de projet, l’assistance technique ou l’encadrement via les ateliers thématiques ;
  • La mise en place et le déploiement d’un cadre d’interopérabilité entre les solutions des pouvoirs locaux, celles des autres administrations régionales /fédérales et celles du secteur privé.

Les principaux objectifs visés par l’intercommunale IMIO sont :

  • Améliorer l'efficience des pouvoirs locaux:
    • En réalisant une analyse continue des besoins ;
    • En partageant des bonnes pratiques et des méthodologies d'analyse et de projet ;
    • En mettant en œuvre des applications informatiques qui traduisent une organisation du travail optimisée et orientée vers un meilleur service au citoyen ;
  • Renforcer et valoriser les initiatives publiques de mutualisation;
  • Encourager et soutenir de manière coordonnée avec les instances en charge de ces matières au niveau régional wallon (eWBS et DTIC) les actions en matière d'e-gouvernement ;
  • Assurer l'interopérabilité des données entre les applications « métiers » des pouvoirs locaux, le secteur privé et avec les autres niveaux de pouvoir dans le respect de l'autonomie de chacun ;
  • Réduire la dépendance aux fournisseurs informatiques en accroissant la maîtrise informatique publique ;
  • Réaliser des économies d’échelle.

Bilan de 2 années d’existence

Une fusion réussie

Bien que la nouvelle structure de mutualisation mise en place présente de nombreux avantages attractifs pour les pouvoirs locaux, la phase de transition de CommunesPlone et Qualicité vers IMIO a néanmoins nécessité une énergie considérable de la part des équipes IMIO et acteurs locaux.

La continuité et le respect des engagements pris par les deux structures historiques combinés à l’intégration de deux approches de mutualisation fortement différentes ont modelé le contour de la nouvelle structure rendant parfois le travail complexe.

Il faut reconnaitre que cela a été́ difficile, mais l’on peut parler d’une fusion réussie. De plus, il est à remarquer que la totalité des pouvoirs locaux membres de CommunesPlone et Qualicité ont décidé de faire confiance et d'adhérer à IMIO.

Une meilleure compréhension du modèle et une adhésion des pouvoirs locaux.

IMIO incarne une forme de retour aux sources du modèle intercommunal : les pouvoirs locaux cessent de travailler dans leur coin, la priorité va à l ‘échange d’expérience et à la mise en commun des solutions informatiques et bonnes pratiques.

C’est l’intérêt général qui prime au détriment de l’intérêt particulier avec au bout du compte des économies d’échelle.

Aujourd’hui près de 200 pouvoirs locaux font appel aux services d’IMIO. Ceci représente un croissance de plus de 70 % depuis la création de l’intercommunale.

Un patrimoine de solutions géré par et pour les pouvoirs locaux.

Cette mutualisation des moyens a permis à la Wallonie de constituer un patrimoine d’outil et de méthodes.

IMIO propose aujourd'hui un ensemble de solutions sous licence libre :

  •     Gestion des Sites Web ;
  •     Guichet citoyen ;
  •     Gestion des instances délibérantes ;
  •     Gestion du Plan Stratégique Transversal ;
  •     Gestion des services urbanismes ;
  •     Gestion électronique des documents.

Et a acquis une licence d’utilisation pour le compte des pouvoirs locaux des solutions suivantes:

  •     Gestion prévisionnelle des emplois et compétences;
  •     Gestion des services techniques ;
  •     Dématérialisation des documents.

La mise sous licence libre de ce patrimoine donne une garantie de pérennité et assure une plus grande indépendance des pouvoirs locaux non seulement vis à vis du secteur privé mais également d’IMIO.

Une concrétisation de la DPR : « Promouvoir l’utilisation des standards ouverts et les logiciels libres ».

Dans sa déclaration de politique générale 2009-2014, le Gouvernement a notamment mis l’accent sur la nécessité d’inscrire la région wallonne dans une société de la connaissance et de l’information.

L’une des mesures concrètes sur laquelle repose en partie la réflexion ayant mené à la création d’IMIO est la volonté de « Promouvoir l’utilisation des standards ouverts et les logiciels libres ».

Les standards ouverts et les logiciels libres sont des outils indispensables pour assurer l’accessibilité́ de tous aux technologies de l’information tout en garantissant la liberté́ de chaque utilisateur. Ils ont ainsi une influence sur la position compétitive de nos entreprises, particulièrement celle des petites et moyennes entreprises, et sur l’innovation technologique.

Un cadre d’interopérabilité.

Notre action s’articule autour de deux finalités : l’emploi de standards ouverts et la mise en place d’un cadre normatif.

L'objectif est d'assurer la cohérence entre les outils informatiques mutualisés de Pouvoirs locaux, la Wallonie et les partenaires privés.

On favorise l'utilisation systématique de cadres de référence (normes, standards, notifications, interopérabilité, sources, cahiers des charges types promouvant des standards techniques et d’interopérabilité pour les produits informatiques,…) ainsi que l'emploi d'un référentiel commun pour l’interopérabilité des systèmes et applicatifs.

Créés notamment afin d'harmoniser les échanges d'informations entre logiciels, les standards ouverts facilitent la mutualisation au niveau des données, des télécommunications, des interfaces utilisateurs, du matériel, etc. Le non respect des standards nécessite souvent un développement complémentaire (et donc un coût) afin de faire dialoguer deux applications. Il s'agit également d'un obstacle important empêchant parfois l'abandon d'un logiciel obsolète.

Toutes les solutions développées par IMIO ne peuvent en aucun cas être prisonnières des formats propriétaires imposés par des prestataires.

Synergies entre les pouvoirs locaux et régionaux.

Notre rôle d’acteur de mutualisation ne se limite pas aux pouvoirs locaux. Notre travail serait incomplet sans la mise en place de synergies avec les administrations de la fédération Wallonnie-Bruxelles. L’objectif au final est de s’inscrire totalement dans les démarches de simplification administrative menées par la région.

Respect des engagements et du business plan.

IMIO suit parfaitement la trajectoire du business plan initialement prévu. L’un de nos objectifs reste de se rendre de plus en plus autonome financièrement. Chaque décision est prise avec en ligne de mire cet objectif primordial. Progressivement les besoins en subsides de fonctionnement diminueront. Un compte de résultat par projet et par ligne de services sera mis en place pour permettre un suivi précis et assurer progressivement un self-support de toutes nos démarches.

Stratégie et priorité pour les années futures.

IMIO n’a nullement l'ambition de devenir une structure lourde, notre objectif est de créer un écosystème avec des partenaires privés et publics qui permet d’atteindre nos objectifs en  souplesse mais avec rapidité et efficience.

Notre stratégie s’articulera autour de 7 piliers :

  1. Mutualiser les besoins, les ressources et les bonnes pratiques ;
  2. Poursuivre et amplifier nos services aux communes tout en maîtrisant la croissance ;
  3. Mettre en place un cadre d'interopérabilité à destination des pouvoirs locaux pour le compte de la région ;
  4. Accompagner les pouvoirs locaux en matière d'e-Gouvernement et de simplification administrative dans la continuité de la vision régionale ;
  5. Développer les synergies avec les autres niveaux de pouvoirs et le secteur privé pour générer notre écosystème ;
  6. Etendre la couverture de notre territoire d'intervention (nombre de membres) ;
  7. Maitriser les coûts et tendre vers l’autonomie financière.

Sans nul doute, l’année 2014 marquera un tournant décisif.

La nouvelle législature régionale impliquera des changements. Gageons que le Gouvernement wallon renouvellera dans sa nouvelle déclaration de politique régionale sa vision relative à la promotion de l’utilisation des standards ouverts et des logiciels libres ainsi qu’à la mutualisation des ressources et des moyens.

Bien qu’IMIO évolue progressivement vers le «self-supporting», il est vital que le gouvernement wallon continue à apporter son soutien à notre intercommunale pour qu’elle puisse atteindre les objectifs visés lors de sa création.

Le travail déjà réalisé et les résultats engrangés auprès de 200 pouvoirs locaux démontrent l’impérieuse nécessité d’une structure comme IMIO, ainsi que son efficacité.

 

Actions sur le document