Mutualisation

Mutualisation

Créée en 2012, l'Intercommunale de Mutualisation Informatique et Organisationnelle (iMio) a pour objectif de promouvoir et de coordonner la mutualisation de solutions métiers, de produits et services pour les Pouvoirs locaux de la Région wallonne et est articulée autour de trois activités principales :

  1. Produire des logiciels Open source interopérables répondant aux besoins des Pouvoirs locaux. Le modèle Open source permet à iMio d'avoir la maîtrise des outils et d'avoir le choix du prestataire pour la réalisation de développements. Une partie des développements peut aussi être assurée en interne, ce qui garantit une plus grande autonomie d'action ;
  2. Acheter des solutions propriétaires en centrale d'achat et/ou marché pour permettre aux communes de bénéficier de solutions du marché à moindre coût et offrir un service d'accompagnement à leur utilisation et leur évolution ;
  3. Formaliser les processus de travail des Pouvoirs locaux (organisationnel).

iMio et la stratégie wallonne en matière de TIC.
 

La DPR 2010-2014 avait l’ambition « d’inscrire la Région Wallonne dans la société de la connaissance et de l’information ». Ces principes ont été repris dans celle de 2014-2016 et illustrés dans Digital Wallonia. Par mutualisation, le gouvernement entend garantir à tous les citoyens un accès libre et égal à la société de la connaissance. La Région Wallonne a l’ambition de lutter contre la fracture numérique, développer la compétitivité des entreprises, défendre un contenu de qualité, indépendant et accessible au plus grand nombre, promouvoir l’utilisation des standards ouverts et logiciels libres. Ce principe est accentué lorsqu’on évoque la gouvernance et la mutualisation informatique des Pouvoirs locaux ; à savoir les développements communs entre entités, le partage de méthodologies et d’outils et promouvoir l’usage des logiciels libres qui facilitent la mutualisation des développements informatiques.

Historique de la mutualisation en Wallonie.
 

Quelques initiatives ou incitants à la mutualisation informatique ont été initiés au sein des Pouvoirs locaux à partir des années 90. Les aides régionales de type « Programme d’amélioration de la gestion communale » (PROAGEC) ont permis aux communes d’améliorer leur service aux citoyens mais n’ont jamais pu faire émerger un projet informatique commun.

La donne change dans les années 2000 avec l’émergence de deux projets indépendants : Qualicité et CommunesPlone. Chacun à sa manière met en place un écosystème différent de celui proposé par les fournisseurs traditionnels des communes dont l’offre fermée ne répond plus qu’à une partie de leurs besoins.  Ces projets alternatifs, menés par des « communautés de clients » se sont peu à peu structurées en véritable outils de productivité mutualisés fournissant des services et produits en s’aidant de sociétés technologiques innovantes n’ayant jusqu’alors pas d’accès à ce marché. En outre, Qualicité et CommunesPlone promouvaient une vision « bottom-up » avec cette volonté de récupérer la maîtrise de leurs outils dans un écosystème ouvert basé sur des partenariats objectivés sur base de critères de compétence, de transparence et de savoir-faire. Ils ont essaimé rapidement parmi les Pouvoirs publics, y compris la Wallonie (le logiciel de gestion des assemblées du Gouvernement Wallon « EGW » a été conçu par CommunesPlone).

Considérant que la Région comme les Pouvoirs locaux doivent faire face à des difficultés budgétaires importantes et donc viser au maximum les économies d'échelle, et que les bénéfices attendus de la mutualisation sont une diminution globale des coûts, des ressources humaines et matérielles, un partage de connaissances et une plus grande synergie entre les acteurs, le Ministre des Pouvoirs locaux et de la Ville a souhaité opérer un rapprochement de ces deux groupements. La réflexion menée par Qualicité, l'UVCW, CommunesPlone, EasiWal et la DGO5 a finalement conduit à la création d'une seule structure (iMio) prenant la forme d'une intercommunale publique pure portée par les dix villes et communes à l'origine des initiatives Qualicité et CommunesPlone.

iMio est donc un groupement autonome de personne agissant pour le compte des Pouvoirs locaux suivant un modèle collaboratif.

Les grands axes prioritaires assignés à iMio par le Gouvernement Wallon sont donc :

  1. Organiser et gérer la mutualisation d'un patrimoine de solutions IT et de bonnes pratiques émanant des Pouvoirs locaux ;
  2. Accompagner les Pouvoirs locaux dans cette démarche de mutualisation et les assister dans leurs projets IT ;
  3. Fournir des solutions métiers intégrées produites "in house" ou acquises par marchés publics ;
  4. Agir comme acteur central d'interopérabilité entre les Pouvoirs locaux, le secteur privé et les autres niveaux de pouvoirs ;
  5. Participer au développement d’un modèle de bonne gouvernance.

 

Il est bien évident qu’au travers de notre mission, l’objectif final n’est pas de dégager des bénéfices mais bien de faire bénéficier nos membres d’avancées en augmentant la recherche et le développement dans nos solutions pour toujours optimaliser les performances des Pouvoirs locaux.

Une reconnaissance Européenne !

En 2017, la Wallonie a, par l’intermédiaire d’iMio, été mise à l’honneur par la Commission Européenne lors du « Sharing & Reuse Awards Contest 2017 ».

L’objectif du concours de la commission européenne était de récompenser le partage et la réutilisation de solutions informatiques dans le secteur publique afin de sensibiliser ce dernier aux avantages liés à la co-production et la mutualisation de logiciels métiers.

 iMio a remporté le premier prix dans la catégorie Pouvoir locaux !